Get Adobe Flash player

Maladies ano-rectales

La maladie hémorroidaire

Pathologie très fréquente qui touche plus de 30% de la population, elle est due à une dilatation variqueuse et inflammation des veines hémorroïdales.

Il existe des hémorroïdes externes et des hémorroïdes internes, cette différence est importante pour la prise en charge thérapeutique.

Cette pathologie peut être soignée soit médicalement, soit par des méthodes instrumentales (cryothérapie, ligatures élastiques, multi ligatures endoscopiques, ligatures des artères hémorroïdaires  sous doppler) soit par cure chirurgicale (Milligan et Morgan, hémorroidopexie ou Longo).

La fissure anale

C’est une ulcération douloureuse en forme de raquette située le plus souvent dans la partie postérieur de l’anus. Affection qui touche préférentiellement la femme. Elle est responsable de douleur anale parfois intense et de saignement.

En phase aigue son traitement reste médical. Ce n’est qu’en cas de chronicité ou de complication qu’il faudra faire appel à la chirurgie.

Le prurit anal

C’est une pathologie bénigne, très fréquente, dont la cause n'est pas toujours retrouvée. Devant un prurit anal, il faut toujours rechercher une pathologie proctologique ou dermatologique. Le traitement est médical, mais le risque de récidive est important.

Les condylomes

Communément appelé « crêtes de coq », pathologie très fréquente, ils rentrent dans le cadre des maladies sexuellement transmissibles (MST). Ils entraînent souvent peu de symptômes cliniques et nécessitent une surveillance régulière car le risque de récidive est important.

Les abcès et fistules de l’anus

La fistule anale est la conséquence de l'infection des glandes situées à l'intérieur de l'anus.

La fistule fait communiquer l'intérieur du canal anal avec la peau de la marge anale où se constituer l’abcès.

Sa symptomatologie est dominée par un syndrome douloureux intense et souvent fébrile.

Son traitement ne peut être que chirurgical.