Get Adobe Flash player

Cancérologie

La cancérologie digestive et les séances de chimiothérapie sont pratiquées dans les 2 établissements en collaboration avec nos confrères oncologues.

Afin de proposer le meilleur traitement, les dossiers sont systématiquement discutés en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) comprenant une équipe médicale d’au moins 3 spécialistes de la pathologie cancéreuse : chirurgien digestif, oncologue médicaux, radiothérapeute, gastro-entérologue, anatomopathologiste et radiologue.

A l’issu de cette RCP une proposition thérapeutique est établie et se base :

  • sur les référentiels régionaux de pratique si le cas présenté relève d’un traitement standard 
  • sur une concertation entre les différents spécialistes lorsque plusieurs options thérapeutiques sont envisageables

Cet avis est enregistré dans le dossier de cancérologie Oncomip et sera expliqué au patient lors d’une consultation spécifique qui fait partie du dispositif d’annonce.

Le suivi de votre cancer et selon le protocole de traitement établi se fera conjointement avec votre gastro-entérologue, votre oncologue et ou le radiothérapeute, le chirurgien digestif.

Les traitements par chimiothérapie peuvent être administrés soit au cours d’une hospitalisation classique, soit le plus souvent en hôpital de jour.

Les modalités de la prise en charge ainsi que le type de traitement (chimiothérapie, radiothérapie, traitement chirurgical, essai thérapeutique…) sont discutés à l’occasion de réunion bimensuelle d’oncologie digestive

D’une façon générale, la fréquence de survenue de ces effets indésirables est variable en fonction du type de protocole de chimiothérapie. Des informations plus spécifiques vous seront données par le médecin.

A l’occasion de la première consultation dite d’annonce un document vous sera remis. Ce document précisera les modalités du traitement et ses différents effets secondaires attendus.

Il existe par ailleurs une grande variabilité entre les individus en ce qui concerne la tolérance d’une chimiothérapie donnée, de telle sorte qu’il n’est pas possible de prédire de façon fiable sa tolérance pour un individu donné.

Vous trouverez ci-dessous des liens permettant  des informations complémentaires.