Get Adobe Flash player

Les manométries

Manométrie œsophagienne

La manométrie œsophagienne consiste à enregistrer la pression qui règne à l’intérieur des différentes parties de l’œsophage à l’aide d’une sonde munie d’un capteur de pression.

Elle renseigne sur le fonctionnement de la contraction musculaire de l’œsophage. Les troubles fonctionnels de l’œsophage sont de deux types, diffus ou limité au sphincter inférieur de l’œsophage, qui régule le passage des aliments dans l’estomac.

  • Troubles moteurs diffus : perte ou anomalie de la contraction (péristaltisme) qui fait progresser les aliments de la bouche jusqu’à l’estomac.
  • Troubles sphinctériens : le sphincter inférieur de l’œsophage est trop lâche et peut entraîner un reflux ou une hernie hiatale. le sphincter inférieur de l’œsophage est trop serré et peut entraîner une dysphagie (difficulté au passage des aliments) en rapport avec une achalasie.

Il s’agit rarement d’un examen de première intention, il est souvent proposé après une gastroscopie en fonction de la pathologie recherchée et des anomalies observées à l’endoscopie.

Comment se déroule l’examen ?

Le patient est assis lors de l’introduction de la sonde souple par le nez jusque dans l’estomac. Puis il est allongé pendant le déroulement de l’examen qui n’est pas douloureux. Seule l’introduction de la sonde par le nez peut être désagréable. Cette sonde contient un capteur et l’enregistrement de la pression est effectué à différents niveaux de l’œsophage. Certaines manœuvres comme la compression abdominale ou la dilatation de l’œsophage par la sonde sont parfois nécessaires.

L’examen dure 15 à 20 minutes.

La manométrie Ano-rectale

De quoi s’agit-il ?

La manométrie ano-rectale mesure les pressions sphinctériennes au repos, en cours de contraction volontaire et en réponse à la distension d’un ballonnet intra-rectal (mimant une selle normale).

L’examen est indolore et ne nécessite aucune préparation sauf en cas de fécalome. Le patient est placé sur le côté gauche ou droit et une courte sonde permettant l’enregistrement des pressions est mise en place dans le canal anal et le bas rectum. On utilise des sondes à ballonnet et des sondes à cathéters perfusés qui sont ensuite stérilisées suivant les normes en vigueur. L’examen dure entre 20 et 30 minutes. Entre chaque patient, le matériel utilisé est désinfecté suivant les procédures de référence en vigueur.

Cet examen demeure irremplaçable pour faire le diagnostic précis, chez l’enfant et l’adulte d’une constipation terminale. L’incontinence anale est la deuxième grande indication de la manométrie. Enfin, on réalisera cet examen lors du bilan pré-opératoire avant une intervention chirurgicale nécessitant l’ablation du rectum et la confection d’une suture sur la partie haute du canal anal.

La manométrie ano-rectale est actuellement souvent complétée par des explorations, soit statiques (écho-endoscopie ou échographie endo anale), soit dynamique (étude radiologique de la défécation ou défécographie ou IRM pelvienne dynamique) qui permettent de faire un bilan précis de la sphère pelvienne et de prendre, après une rééducation adaptée, une décision chirurgicale collégiale.