Get Adobe Flash player

L’entéroscopie double ballon

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’un endoscope particulier muni d’un surtube (« overtube ») avec à l’extrémité des ballons gonflables qui permettent la progression de cet endoscope dans l’intestin grêle. Le principe consiste à raccourcir l’intestin grêle sur le surtube dont est muni l’entéroscope, ces deux éléments étant par ailleurs équipés, à leurs extrémités distales, de ballons en latex.

Par une manœuvre de retrait de l’entéroscope et du surtube avec leurs ballons gonflés dans un segment intestinal, il devient possible de raccourcir l’intestin grêle sur le surtube. Par voie haute, il est ainsi possible de parcourir le jéjunum et la première partie de l’iléon.

Par voie basse, il est possible d’explorer la dernière partie de l’iléon. La technique s’avère alors un peu plus délicate, notamment lors du positionnement du surtube et de l’endoscope face à la valvule iléo-cæcale.

Le matériel

L’entéroscope à double ballon (EDB) (Fuji Photo Optical Co., Ltd., Saitama, Japan), est un matériel composé d’un endoscope fin de 8,5 mm de diamètre et de 2,3 m de long associé à un surtube souple de 1,45 m dont le diamètre extérieur est de 12,2 mm.

Une pompe péristaltique permet le gonflement et le dégonflement des deux ballons en latex attachés respectivement à l’extrémité du surtube et de l’endoscope ; elle en contrôle la pression de manière continue.

Comment se réalise l’examen ?

L’examen est réalisé chez un patient sous anesthésie générale. L’utilisation de la scopie est parfois nécessaire.

Quelle que soit la voie choisie, l’effet d’accordéon obtenu par les retraits successifs de l’entéroscope et du surtube permet une insertion profonde de l’endoscope dans l’intestin grêle, bien au-delà de la longueur de l’endoscope lui-même.

De façon à faciliter le choix entre insertion orale ou anale, il est préférable de réaliser une vidéocapsule endoscopique (VCE) avant l’EDB, chaque fois que cela est possible.

Ceci permettra de cibler l’exploration en connaissant les problèmes à rechercher.

Quelle que soit la voie d’abord, l’examen est relativement long : 1 h à 1 h 30. Par voie basse, il faut ajouter le temps de progression colique au temps d’exploration de l’intestin grêle, soit environ 30 à 45 minutes supplémentaires.

Référence

SFED : entéroscopie double ballon, Gérard Gay et al